Le cercle des réviseurs autochtones

Pour pallier le manque de représentation autochtone dans l’industrie canadienne de l’édition, le Saskatchewan Arts Board, guidé par Joanne Gerber et en consultation avec des auteurs autochtones et des professionnels du milieu de l’édition, a créé le cercle des réviseurs autochtones (Indigenous Editors Circle – IEC) en 2014.

En 2015, reconnaissant le besoin d’inclure au processus des réviseurs non autochtones, les organisateurs décidèrent d’ajouter un second cercle. En 2017, le cercle a quitté la Saskatchewan pour s’établir au Collège Humber, à Toronto. Par la suite, un groupe de réviseurs autochtones et de représentants du domaine de l’édition ont passé une semaine à se familiariser avec la voix, les modes de connaissance, les protocoles, les contes et les droits d’auteur des Autochtones.

Le cercle des réviseurs autochtones propose aux participants des méthodes pour mieux comprendre les auteurs et les récits autochtones, en plus de se vouloir un fondement pour établir des relations qui définissent la collaboration avec les auteurs autochtones. Un jour, un sage m’a dit que la meilleure façon d’y parvenir est « d’écouter de tout son cœur ». Écouter avec cœur et rester ouvert à de nouvelles méthodes de publication permettront de rendre notre industrie équitable et de créer des relations durables.

Le programme ne sera pas actif en 2018, mais l’Indigenous Editors Association (association des réviseurs autochtones) travaille d’arrache-pied pour y accueillir des participants en 2019. Au cours des prochains mois, soyez à l’affût d’un site Web doté d’une base de données de réviseurs autochtones qui sera mise à la disposition des auteurs et des maisons d’édition. Notre objectif est de soutenir les réviseurs et les auteurs autochtones afin d’assurer la représentation respectueuse des peuples autochtones dans la littérature canadienne.

Rhonda Kronyk (photo by Dallas Kronyk)

Leave a Reply

Your email address will not be published.