Bonjour, Nova Scotia! Réflexions d’une rédactrice à Halifax

Réflexions d’une rédactrice installée depuis quelques années à Halifax, ville où se tient le congrès de Réviseurs Canada en 2019 

En tant que citoyenne de l’Ontario ayant grandi à Ottawa et vécu à Toronto pendant 14 ans, la côte Est ne faisait pas du tout partie de mes plans. Mais après avoir trouvé l’homme de ma vie trois ans passés, j’ai fait le grand saut et j’ai déménagé en Nouvelle-Écosse. Je n’avais aucune idée des choses auxquelles j’aurais à m’habituer. En voici que quelques exemples…

  • Lorsque je voyage, le personnel de l’aéroport m’accueille avec un grand sourire, m’appelle « chérie », et me demande où je vais. J’ai même le droit de leur répondre!
  • Dès mon arrivée, on m’a dit qu’aucun médecin ne m’était disponible, mais que tomber enceinte changerait ce fait immédiatement.
  • Très rapidement, je me suis rendue compte que je ne pouvais plus utiliser l’eau comme point de repère, puisqu’il y en avait partout! Je ne peux non plus demander à quelqu’un si je dois me diriger vers l’est, l’ouest, le nord ou le sud, parce qu’éventuellement, tous les chemins vont dans les quatre directions.
  • Chaque hiver, je vois un de mes enfants pleurer parce que son château de neige a fondu en moins de deux jours.
  • Maintenant, je passe mes étés assise sur la plage en chandail à manches longues, capuchon, pantalons, bas et souliers, tandis que les autres jouissent de la température en bikini.
  • J’entends régulièrement les gens se plaindre du fait qu’ils ont mis 20 minutes entières à rentrer à la maison à cause du « trafic ».
  • Un jour, on a annulé l’école pour mes quatre enfants à cause du vent.
  • J’ai été troublée d’apprendre que ma ville célébrait le 100ième anniversaire d’une explosion gigantesque.
  • Lorsque je reçois des gens chez moi, je dois souvent tenter de prouver que oui, en fait, j’habite au bord de l’océan, alors que celui-ci est totalement obscuré par le brouillard.
  • Lorsque j’allume la radio pour savoir quelle température il fera, je dois écouter la météo d’au moins trois provinces.

Même si Halifax devient de plus en plus cosmopolite, elle l’est beaucoup moins qu’Ottawa ou Toronto.

  • Lorsque les originaires de la côte Est voyagent vers l’ouest, ils vont « en Ontario ». Non pas à Toronto, Ottawa, Kingston, Thunder Bay, Peterborough, Sudbury, ou dans la région du Niagara. Seulement « en Ontario ». Je leur dis que l’Ontario, c’est un endroit assez grand. Mais après tout, j’en sais rien.
  • Mes enfants me demandent constamment si j’ai visité le nouveau resto en ville qui est à la fois abordable et délicieux. Le nom? IKEA.
  • Je peux maintenant me vanter d’avoir passé ce dernier Jour de l’An à sauver une baleine.
Tags:

Leave a Reply

Your email address will not be published.